Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Petit Soldat

Petit Soldat

Ce blog est l'histoire d'un petit Soldat Parti bien trop tôt rejoindre les étoiles...

Continuer à vivre malgré tout...

Publié par Anouchka sur 16 Novembre 2015, 08:50am

Continuer à vivre malgré tout...

Je n'avais pas prévu de publier cette photo et le sujet que je lui ai associé aujourd'hui, mais les actualités m'y ont poussé, et finalement, ça me va très bien...

Mars 2014, nous avions suivi une visite guidée au château de Versailles avec mon plus grand fils. La visite s'achève par les appartements de la reine Marie-Antoinette, avec cette oeuvre, ce tableau d'elle avec la représentation de ses quatre enfants. Marie-Antoinette avait tenu à ce que ces quatre enfants soient représentés sur ce tableau, c'est la raison pour laquelle il y figure un berceau vide... Liam a été très intrigué par cette image bien entendu, de mon côté cela m'a explosé aux yeux... J'ai ressenti la force de cette femme, la force d'assumer la mort aux yeux de toute la France, du monde entier, la force de continuer à vivre...

Alors que nous traversions une période très compliquée pour notre famille, en Novembre 2013, Liam a commencé à faire de grosses crises d'angoisses à l'école... Sa maîtresse m'a ouvert les yeux et m'a fait comprendre qu'il avait besoin de passer du temps avec moi car il devait ressentir des choses... Nous avions décidé tous les deux de retourner voir la psychologue qui nous avait suivi en réa néonat. Juste avant de se présenter au rendez-vous, Liam me dit qu'il aimerait bien mourir pour pouvoir être avec Roman et jouer avec lui... Mon coeur de Maman se fend un peu plus, le sol défile sous mes pas, j'ai l'impression de perdre pieds... Liam avait eu besoin à ce moment là d'aller au cimetière voir son frère. 

Nous arrivons dans le cabinet de la psychologue, au cours du rendez-vous, Liam m'a posé des questions qu'il ne m'avait jamais posé auparavent, comme la raison pour laquelle Roman était froid lorsqu'il était dans la chambre mortuaire, ou bien quelle était sa maladie exactement. 

En discutant avec la psychologue, je me rends compte que Liam se fait du mal, la psychologue lui demande s'il pense souvent à son petit frère et si ça lui fait mal au ventre lorsqu'il y pense, car le jour du rendez-vous Liam avait très mal au ventre. Sa réponse a été très explicite et m'a foudroyé en plein coeur... Alors que je lui demandais s'il allait bien car je voyais qu'il était en train de jouer, il m'a répondu : "Je joue mais j'ai mal au ventre..." En jouant il avait tout simplement peur d'oublier son petit frère et cette douleur qu'il s'était créé lui permettait de ne pas l'oublier...

Liam était en quelques sortes atteint du syndrôme de Lazare, ayant subit un choc des plus traumatisants, il s'interdisait de vivre pour ne pas oublier... 

C'est ce genre de chose qui nous éclate en pleine figure et qui nous fait prendre conscience que ce n'est pas notre enfants qui ne va pas bien, mais bel et bien nous ! Je n'allais pas bien et mon enfant le sentait, le ressentait au plus profond de sa chaire, de son coeur... Je ne pouvais pas lui interdire de vivre parce que je souffre, il fallait que je continue à vivre malgré tout...

Ces derniers jours, sans vouloir manquer de respect à qui que ce soit, j'ai ressentie comme un parallèle, toujours cette même ligne de conduite : "Continuer à vivre, malgré tout..."

Plus que jamais, notre petit photophore a été illuminé de longues heures ces jours ci...

Continuer à vivre malgré tout...

Commenter cet article

Sonia 25/11/2015 07:18

Que c'est difficile de continuer à vivre et d'être heureux quand le malheur frappe ! l'actualité nous le rappelle bien ... Comment être heureux quand tant de gens sont morts pour rien !!
Mais il le faut bien et tout l'amour que l'on a en soi qu'il est doux de le partager avec ceux qui souffrent
Toutes mes pensées les plus chaleureuses vont vers vous Anouchka et votre petite étoile brille aussi dans notre cœur <3

Arlène 16/11/2015 11:44

<3

Nous sommes sociaux !

Articles récents