Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Petit Soldat

Petit Soldat

Ce blog est l'histoire d'un petit Soldat Parti bien trop tôt rejoindre les étoiles...

Plus forte petit à petit...

Publié par Anouchka sur 18 Janvier 2016, 08:35am

Plus forte petit à petit...

C'est elle qui m'en avait parlé la première sur la lettre qu'elle m'avait remise, en me prévenant qu'il fallait être prête pour le lire. Je ne connaissais pas cet auteure, ni ce livre, ni son histoire... Mais le fait qu'elle m'en parle en parallèle de mon Petit Soldat m'a interpellé, j'ai eu envie d'en savoir plus... J'ai voulu savoir, j'ai cherché sur internet, je suis tombée sur des vidéos d'Anne-Dauphine Julliand, son histoire, son drame... J'ai été si admirative de sa force, j'étais époustoufflée d'une telle sérénité, son calme olympien transperçait l'écran au cours de chacune de ses interviews... 

J'ai décidé de suivre l'actualité de ce récit sur la page fans facebook et j'ai même fait quelque chose que je n'aurais jamais osé auparavent, j'ai adressé un petit message à Anne-Dauphine Julliand quelques temps avant de lire son livre. J'imagine qu'il n'a pas dû lui arriver vu la quantité de messages qu'elle doit recevoir, mais cela m'a fait du bien à moi ce jour là, je me suis sentie plus forte, petit à petit...

Une autre amie m'a fait parvenir ce livre, je ne l'ai pas lu tout de suite, il m'a fallu attendre quelques semaines avant d'être totalement prête...

Je l'ai dévoré d'une seule traite... A ma grande surprise, je n'ai pas pleuré, pas une larme... J'ai vécu tout ce que cet auteure à écrit, j'ai eu l'impression de voir mon histoire, notre histoire en beaucoup plus court et concentré, mais dans les mêmes conditions... 

C'est après la lecture de ce livre que je me suis décidée à ranger les affaires de Roman qui étaient encore dans sa future chambre... Je passais tous les jours depuis des mois devant son armoire, sans vraiment y faire attention, ou bien en me forçant à ne pas y faire attention... Puis un matin, je me suis arrêtée juste devant, et j'ai sorti délicatement les piles de vêtements sans vraiment les regarder pour les placer dans un carton, j'ai démonté son si joli lit en bois que j'avais chiné quelques mois auparavant dans le but de le repeindre lorsqu'il serait rentré à la maison... J'avais comme raison de le laisser dans cette chambre qui était aussi la chambre d'amis, pour ma nièce qui a 4 mois de plus de Roman, lorsqu'elle viendrait à la maison, mais je me suis bien rendue compte ce jour là que ce n'était qu'une excuse pour garder ce lit encore un peu comme pour le garder lui encore un peu avec moi...

Il y avait également dans ma chambre près de ma table de nuit un sac dans lequel se trouvaient des cadeaux de Roman que l'on m'avait offert à Noël pour lui. On avait l'impression que tout ceci était là depuis des mois, de passage, on ne savait pas trop ce que c'était ni pourquoi c'était là... J'ai organisé un petit coin dans ma chambre dans lequel j'ai mis quelques unes de ses affaires que je voulais garder près de moi. 

Je crois que je me sentais prête ce jour là à faire le vide, je l'ai fait sans réfléchir et très rapidement... Les enfants m'ont demandé en rentrant le soir où étaient les affaires de Roman, je leur ai dit qu'elles étaient rangées avec grand soin. Il n'y a pas eu plus de question ce jour là. Peut être que le fait de me voir sereine les a rassuré...

Depuis ils venaient souvent emprunter des doudous de Roman installés dans le petit coin de ma chambre, mais faisaient toujours attention de les reposer à leur place sans les abîmer.

J'en ai parlé à ma grande soeur quelques temps après au cours d'une de nos longues conversations téléphoniques et c'est là que j'ai réalisé que j'avais édifié quelque chose de très important et de fort pour moi et pour nous...

Presque au même moment, le second livre d'Anne Dauphine Julliand a été publié. Ma petite soeur me l'a offert. C'était le premier été après l'envole de mon Petit Soldat. J'avais très envie de lire "Une journée particulière" pour me préparer à vivre la première d'une longue série... Ce récit m'a été d'une grande aide et d'un réel soutien, je me sentais encore un peu plus forte pour affronter cette journée... Ces journées...

Je voulais vous remercier d'être de plus nombreux par ici et sur la page fans chaque jour, je suis vraiment heureuse que ce blog soit utile, merci infiniment...

Je vous souhaite une belle semaine,

Anouchka

 

Plus forte petit à petit...

Commenter cet article

Cline_72 18/01/2016 21:50

En rentrant de l'hôpital, mon mari avait retiré les vêtements de Guillaume de leur commode... le tissus de la berselonette (qui avait aussi disparu de notre chambre...) dès le lendemain, j'ai tout remis dans les tiroirs... Je ne pouvais pas l'effacer comme ça. !
Puis comme toi avec les jours... j'ai lu " Je n'ai pas vu tes yeux " de Sylvia Tabet... Tout comme toi, j'ai lu une partie de ma vie... Et petit à petit je me suis sentie capable de vider ces tiroirs... Linge emballé avec soin dans des cartons ... et la boite du doudou que nous lui avions acheté pour sa naissance (celui qui est parti avec lui) remplie du pyjama et de diverses petites choses que j'ai voulu garder...
Oh, comme je te comprends Anouchka !

Anouchka 19/01/2016 09:46

<3 <3 <3

Cline_72 18/01/2016 21:51

Cette boite est dans le second tiroir de ma table de nuit ! Pas loin de moi !! ;)

Sonia 18/01/2016 11:01

Comme toujours autant d'émotion dans tes récits <3 ma chère Anouchka
Dans le ciel des milliers d'étoiles brillent mais la plus belle c'est celle de Roman

Nous sommes sociaux !

Articles récents