Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Petit Soldat

Petit Soldat

Ce blog est l'histoire d'un petit Soldat Parti bien trop tôt rejoindre les étoiles...

Tombée du nid...

Publié par Anouchka sur 15 Février 2016, 14:36pm

Tombée du nid...

Vous connaissez peut-être Marie de "Tombée du Nid"... 

A la lecture de son histoire, j'ai été très touchée et sensible à toutes les coïncidences entre son histoire et celle de notre Petit Soldat...

J'ai décidé de contacter la communauté et de lui livrer un peu de notre histoire, en voici le récit :

 

 

Bonjour Marie,

Si maman s’est décidée à t’écrire et à nous faire rejoindre ta communauté, c’est qu’elle a été terriblement émue à la lecture de « Tombée du Nid ». Elle a été époustouflée par toutes les similitudes de parcours de deux histoires pourtant tellement différentes : les incompréhensions des uns, les soutiens inconditionnels des autres… Et elle a eu le souffle coupé par tant de coïncidences de dates avec la courte vie de mon grand frère Roman, de sa naissance (au même moment que toi) à son enterrement (au moment où vous perdiez votre chère tante du Maroc). Je vais donc te raconter son histoire, si tu veux bien.

Je suis Romy, la Petite Fleur de la famille arrivée il y a seize mois. Je ne suis pas « Tombée du nid » comme toi, et n’ai pas de handicap ni même de petite maladie. Ma particularité à moi, c'est que je suis arrivée telle un cadeau du Ciel, deux ans après l'envol de mon grand frère Roman dans les étoiles. Je suis certes bien entourée sur les photos de famille, mais elles ne sont pas complètes. Il y manque une personne, un enfant. Oui Marie, en réalité je n'ai pas deux grands-frères, mais bien trois ! Les deux aînés sont tellement fiers de dire à qui veut les entendre que nous sommes quatre enfants dans la famille !

Roman est né bien trop tôt. Mes grands frères disent que c'est parce qu'il voulait être auprès de nous au plus vite ! Il ne pesait que 850 grammes à la naissance et mesurait 34 centimètres. Ma maman passait ses journées avec lui à l’hôpital, puis elle rentrait à la maison le soir pour s'occuper des deux grands. Sa vie à l'hôpital a été mouvementée, ponctuée par des petits microbes, des pertes de poids, des peau à peau, des chansons, des visites des grands-frères, des soins, des massages, des va-et-vient d'infirmières... Roman s'est battu comme un « Petit Soldat », comme l'avait surnommé mon papa le jour de sa naissance.

Au bout de six semaines de vie, mes parents ont appris que Roman n'allait pas bien, que des lésions irréversibles étaient apparues dans son cerveau. Le verdict était sans appel. Au mieux, Roman serait tétraplégique. Le corps médical était lui-même bouleversé et mes parents complètement désemparés. Il leur a fallu quelques heures, puis ils se sont relevés et ont décidé que tout se passerait bien pour notre famille, qu’ils assumeraient tout, ensemble. Le médecin a expliqué à maman les soins qu'il faudrait administrer à Roman au CAMPS des Mureaux que tu connais bien, Marie ! Ils étaient persuadés que Roman ne serait jamais malheureux, car il serait protégé par l'Amour inconditionnel de ses parents et de ses frères.

Deux jours plus tard, alors que Roman était à nouveau dans les bras de Maman, il ne s’est pas endormi au bout de cinq secondes comme habituellement. Pour la première fois, il est resté éveillé et a fixé Maman de ses grands yeux ouverts pendant vingt-cinq minutes. Malgré tous les câbles pour la respiration et l'alimentation, Maman a ressenti la plus merveilleuse sensation de plénitude. Ce jour-là, notre Petit Soldat avait décidé de lui délivrer un message par ses grands yeux noirs et profonds, un véritable message d’Amour. « Ne t'inquiète pas, Maman, tout ira bien ». Maman n’avait pas de mots, mais ils communiquaient tous les deux, ils se comprenaient. Une fois replacé dans la couveuse, Roman a continué à fixer maman pendant encore de longues minutes.

Le 20 décembre 2012, mes parents, mes frères, ma famille, nos proches ont été très tristes, malheureux et touchés par la perte de mon grand-frère. A 2h10 du matin, Roman a émis courageusement son dernier souffle dans les bras de Maman. C'est comme s'il n'avait pas voulu imposer tout ceci à ma famille. Il avait sept semaines et pesait 1,6 kg… Pourquoi lui ? Pourquoi nous ? Eh bien Roman a été un bébé messager ! Il n'était pas fait pour vivre toute une vie, mais pour venir véhiculer énormément d'Amour autour de lui. Il a transformé notre famille. Maman n’est plus la même femme depuis le court passage de notre Petit Soldat sur terre. Il a préparé là-haut une place douillette pour un autre bébé messager, ta petite copine Azélie qui l’a rejoint exactement trois ans après.

Ma famille aura eu cette chance inouïe de le regarder durant des heures, de le caresser, de lui parler, de lui chanter des chansons, de le bercer, de prendre soin de lui, de sentir son odeur, d'être auprès de lui... Chaque année depuis trois ans, la nuit du 19 au 20 décembre est encore un peu compliquée bien sûr, mais douce et sereine. A 2h10, Maman ne dort pas, elle regarde son réveil.

L'année qui a suivi le départ de Roman n'a pas été facile. Puis le temps a commencé à faire son oeuvre et mes parents ont décidé de croire de nouveau en la vie. Une nouvelle grossesse est arrivée, mais Maman avait beaucoup de mal à se projeter, c’était difficile, à tel point que mes parents n'ont pas souhaité savoir à l'avance si j'étais une fille ou un garçon, ça serait la surprise. Le principal pour eux était que le bébé aille bien ! De nombreux signes du Ciel ont jalonné cette grossesse. C'était comme si Roman avait accompagné et soutenu Maman jusqu'à ma naissance. Je suis née le 27 septembre 2014 avec deux semaines d’avance. Maman aime à croire que je suis arrivée exprès un peu plus tôt pour laisser le mois d'octobre à mon grand-frère Roman. A peine rentrés à la maison, mon plus grand frère Liam s'est empressé de me raconter l’histoire de notre Petit Soldat. Il était très important pour lui que je sois mise au courant et le plus vite possible !

Sur mon faire-part de naissance, il est écrit : « Dans nos songes, Roman nous sourit, Romy a refleuri notre vie ». Je suis la joie de vivre incarnée, le rayon de soleil de la famille, si expressive ! Tu sais, Marie, on dit que les bébés qui arrivent « après » ont cette force, cette joie en eux, comme pour soigner et panser les blessures. Maman et papa en sont persuadés. Alors Maman a commencé un blog il y a quelques mois pour venir en aide et soutenir les familles qui vivent de près ou de loin la perte d'un enfant. Cela l'aide énormément à cheminer et elle se rend bien compte que son blog est également utile à beaucoup de familles qui ont eu aussi un bébé messager.

Voilà Marie, l'histoire particulière de notre famille. Voilà l'histoire de mon grand-frère Roman à laquelle je suis liée. Elle fait partie de ma vie ! Je te souhaite beaucoup de bonheur, Marie ! Tu le mérites ! Et je t'envoie un bisou et un câlin comme je sais si bien les faire !

Romy (sous la plume de ma maman Anouchka)

Commenter cet article

Arlene 17/02/2016 21:12

Pas de mots... C'est tellement touchant ❤️

Anouchka 24/02/2016 20:47

<3

Nous sommes sociaux !

Articles récents